Nouvelles de l'industrie

PLMA E-Scanner – février 2018

février, 2018
Carrefour investit dans la marque de distributeur

Carrefour a annoncé des projets d’investissement de 2 milliards d’euros sur un an dans ses produits MDD, ainsi qu’une baisse de ses tarifs, dans le cadre de son programme « Plan de transformation 2022 ». Le groupe souhaite également accroître ses ventes annuelles d’aliments bio pour atteindre les 5 milliards d’euros, un tiers de ces ventes devant être lié à ses produits MDD.

Le distributeur envisage également d’ouvrir 2 000 magasins de proximité les cinq prochaines années, d’accélérer l’expansion de ses formats Cash & Carry en Amérique latine et d’investir 2,8 milliards d’euros dans son offre numérique. Ces initiatives ont pour objectif de générer 5 milliards d’euros de ventes d’aliments en ligne d’ici 2022. Le programme consiste pour le groupe à améliorer son offre alimentaire fraîche et bio, Carrefour affirmant vouloir augmenter d’un million le nombre de clients d’aliments frais seulement en France d’ici 2022.

Carrefour a également noué une alliance avec le groupe La Poste pour accélérer le développement des services de livraison à domicile pour les achats de produits alimentaires ou non alimentaires partout en France. Le programme Carrefour Livraison Express devrait être déployé dans 15 villes d’ici la fin de cette année.

Les distributeurs britanniques deviennent végétariens

Les distributeurs britanniques démarrent la nouvelle année avec une assiette pleine de légumes. Les principaux supermarchés introduisent une vaste gamme d’aliments d'origine végétale dans leurs gammes MDD. Cette initiative arrive au moment où Mintel annonce que près de trois consommateurs britanniques sur dix ont réduit leur consommation de viande.

Tesco a lancé 20 produits, dont des plats préparés, des pizzas et des plats à emporter végétaliens sous la marque Wicked Kitchen. La gamme propose un roulé à la carotte épicé au pastrami, une sauce bolognaise aux champignons Nana, une pizza au levain à la capponata, un chana masala à la pomme de terre Gunpowder et des macaronis à la courge butternut BBQ.

Sainsbury’s a lancé une gamme de produits d'origine végétale, dont des steaks et des burgers de choux-fleurs, des champignons hachés et un jacquier BBQ sucré et fumé.

Waitrose a affirmé vouloir intégrer des légumes « de manière innovante » en raison de la hausse de la demande de protéines à base de plantes.

Le distributeur d’aliments en ligne Ocado a introduit 90 articles à sa gamme végétalienne, dont une crème glacée sans produits laitiers, des produits végétaliens hachés, des burgers et des morceaux de « poulet ».

La France régule les prix

La France envisage d’augmenter les prix alimentaires minimum régulés et de limiter les ventes promotionnelles dans le cadre d’un plus vaste programme destiné à augmenter le revenu des agriculteurs. Le gouvernement va proposer que le seuil au-dessous duquel les distributeurs ne peuvent pas vendre de produits alimentaires augmente de 10 %, tandis que les prix des offres promotionnelles ne pourront pas faire l’objet d’une promotion supérieure à 34 % et qu’il sera possible de vendre au plus 25 % du volume d’un produit dans une offre promotionnelle.

Les nouvelles règles, qui visent à limiter les ventes à perte, devraient être appliquées pendant une période d’essai de deux ans. Actuellement, la France n’autorise pas la vente d’aliments en-dessous de leur prix d’achat, mais il y aura bientôt une limite inférieure de 110 % du prix d’achat. La nouvelle loi s’inscrit dans le cadre d’une négociation qui a débuté il y a cinq mois entre le gouvernement français et l’industrie agro-alimentaire.

L’UE lutte contre les déchets en plastique

L’Union européenne a introduit une proposition pour lutter contre les déchets en plastique. Elle comprend des mesures pour que tous les emballages en plastique en Europe soient recyclables ou réutilisables d’ici 2030 et pour éliminer le plastique à usage unique tel que les tasses de café. La Commission européenne a affirmé que ses propositions pourraient stimuler les opportunités économiques en créant de nouveaux marchés de recyclage en Europe et changer la manière dont les produits sont fabriqués, conçus et recyclés. La Commission souhaite que 55 % de tout le plastique soit recyclé d’ici 2030 et que les États membres réduisent l’utilisation des sacs en plastique par personne de 90 par an à 40 d’ici 2026. Il existe également des projets d’interdiction d’ajouter des microplastiques aux cosmétiques et aux produits d’hygiène personnelle.

L’organisation de distributeurs EuroCommerce a affirmé que cette nouvelle approche peut offrir de nouvelles opportunités, à condition que des propositions législatives appropriées soient stipulées et convenues dans l’UE.

Les Néerlandais disposent d’une app pour manger sain

Avec l’appui du gouvernement néerlandais, le centre de nutrition a lancé une app que les consommateurs peuvent utiliser pour comparer les marques en magasin et trouver la plus saine. Les acheteurs utilisent cette app pour smartphone, téléchargeable gratuitement, pour scanner directement le code à barres d’un produit, saisir manuellement un nom de marque ou naviguer dans les catégories de produits pour trouver des informations.

L’outil de comparaison des produits permet aux consommateurs de comparer le profil nutritionnel d’un maximum de trois produits sélectionnés, afin de choisir le plus sain. Les données de produits de l’app sont actualisées tous les jours et les utilisateurs peuvent indiquer dans quels supermarchés ils font leurs courses, de sorte que les MDD des autres distributeurs n’apparaissent pas.

Asda quitte EMD

Asda quitte la centrale d’achat EMD. Le distributeur britannique, qui appartient à Walmart, a rejoint le groupe début 2016. Il affirme aujourd’hui préférer traiter directement avec les fabricants. EMD, abréviation d’European Marketing Distribution, est la plus grande alliance d’achat d’Europe. Elle est constituée de quatorze membres, pour plus de 155 000 points de vente répartis dans 21 pays et un chiffre d’affaires combiné de 160 milliards d’euros.

Rewe réduit le sucre

Rewe introduit cette année environ 100 produits à faible teneur en sucre dans sa gamme. Dans le cadre d’une nouvelle campagne, le distributeur a affirmé vouloir rendre la totalité de ses produits MDD disponible avec un contenu réduit en sucre d’ici 2020. Le distributeur a fait la promotion du programme en permettant à ses clients de voter en ligne sur le contenu en sucre de produits sélectionnés. Les clients ont pu voter pour réduire la quantité de sucre d’un paquet de quatre gâteaux au chocolat de 20 %, 30 % ou 40 %, sans y inclure d’édulcorants artificiels. La formule la plus populaire sera disponible chez Rewe après la campagne.

La campagne en ligne sera intitulée « Vous êtes en sucre : de combien de sucre avez-vous besoin ? » et elle sera animée par un réseau d’experts, notamment la présentatrice télévisuelle Anastasia Zampounidis et l’expert en nutrition Christine Blohme. Ces spécialistes aideront les consommateurs à évoluer pour prendre en compte le sucre dans leur alimentation.

Aldi lance une gamme qui respecte le bien-être animal

Aldi introduit la marque Fair & Gut, qui offre de la viande ayant été produite selon des normes élevées de bien-être animal. La gamme initiale comprend six articles à base de viande de volaille, mais le distributeur envisage d’introduire progressivement d’autres produits. Les critères du bien-être animal pour Fair & Gut sont plus d’espace pour l’élevage des animaux, la présence de paille, un accès à l’air frais et une alimentation sans produits génétiquement modifiés. Les distributeurs affirment que dans le cadre de cette initiative, ils soutiendront les agriculteurs qui engagent des frais supplémentaires pour investir dans des normes de bien-être animal.

Waitrose fait la promotion de la bonne santé

Waitrose a créé un label Good Health, qui apparaîtra sur des centaines de produits. Une équipe de nutritionnistes a évalué chaque produit portant le label pour qu’il respecte des critères stricts sur la base des recommandations gouvernementales en matière de graisse, d'acides gras saturés, de sucre ajouté et de sel. Le label ne figurera pas sur les aliments présentant des feux de signalisation rouges, sauf lorsque la graisse et le sucre sont naturellement présents.

Waitrose a affirmé que les avantages nutritionnels seront clairement apposés sur l’emballage, notamment des affirmations telles que « contenu élevé en » ou « source de », vitamines, minéraux et autres nutriments, ainsi que des informations sur leurs avantages pour la santé. De plus, les indicateurs d’emballage effectueront des affirmations telles que « contenu élevé en fibres », « source de vitamine D » et « 1 des 5 nécessaires par jour ».

La nouvelle stratégie de dm

Selon LZ.net, la chaîne de drugstores allemande dm accroît son offre de produits MDD et exclusifs. Le site écrit que « dm change sa stratégie pour disposer de plus de marge dans un environnement très concurrentiel. Le groupe leader offre de plus en plus de produits exclusifs et développe des lignes d’articles axés sur le design sous sa propre marque Balea. »

Dm continue de développer sa marque Balea avec de nouveaux compléments nutritionnels tout en lançant deux sous-marques premium. Pour la première fois, dm utilise sa marque commune avec le slogan « inspiré par Balea » comme label de qualité.

Coop Suisse aime le bio

Coop Suisse cherche à accélérer la croissance de ses ventes de produits bio. Le Président de la Direction générale de Coop Joos Sutter a affirmé que le distributeur vise à « doubler ses ventes de produits bio d’ici 2025 ». Actuellement, la part des ventes d’articles bio de la division distribution se situe à 13 %, soit 1,3 milliard CHF. Les ventes de ses produits MDD durables sont également en hausse dans toutes ses activités, avec une progression du chiffre d’affaires de 5,6 % à 3,7 milliards CHF. « Bien que les ventes du secteur distribution aient baissé au cours des six à sept dernières années, notre gamme bio a connu une hausse constante, » a-t-il affirmé.

Dans les prochaines années, Coop devrait utiliser ses canaux en ligne plus efficacement pour promouvoir son positionnement bio, et offrir une gamme compétitive à ses clients. La division de commerce en ligne du groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 1,7 milliard CHF.

Biedronka introduit goBIO

En Pologne, Biedronka introduit dans son offre des produits bio sous la marque goBIO. Tous les produits de la ligne goBIO présentent le logo de production agricole bio de l’UE. Initialement, goBIO offrira 20 produits, par exemple du lait, des œufs, de la confiture naturelle, du fromage jaune Gouda, du miel, des pâtes (penne, fusilli, spaghetti), de l’huile d’olive extra vierge, du riz (thaï et basmati), ainsi que des fruits et des légumes.

Dans les magasins 

Conad a annoncé que ses parts de marché MDD ont atteint les 30 % en Italie, ses ventes atteignant 3,2 milliards d’euros.

Les ventes annuelles d’Aldi au Royaume-Uni ont dépassé les 10 milliards de livres sterling en 2017.

Selon des rapports publiés, E. Leclerc s’apprête à lancer sa propre enseigne de distribution de produits bio cette année.

Ahold Delhaize annonce que ses ventes aux Pays-Bas ont progressé de 6,4 % au quatrième trimestre de son exercice.

L’entreprise chinoise leader dans le commerce en ligne JD.com vient d’ouvrir un bureau à Paris « pour développer son portefeuille de marques françaises et accroître sa présence en Europe. »

Migros accroît ses offres de produits sur Tmall, la plateforme de vente en ligne chinoise.

Au Royaume-Uni, Lidl a proposé 28 de ses références bio à moins de 4 livres sterling dans le cadre de sa promotion Organic Week.

Au Portugal, Pingo Doce a lancé la marque Be Beauty Care, constituée de huit produits de beauté et d’hygiène personnelle.

Penny Market Italia a relancé Cuor di Terra, une gamme de 40 spécialités régionales et italiennes.

Asda envisage de lancer en avril une nouvelle gamme appelée Calorie Counted.

Sainsbury’s va introduire une gamme d’aliments hypoallergéniques pour les chats et les chiens souffrant d’allergies ou d’intolérances alimentaires.

En Italie, Unes annonce que sa marque premium Il Viaggiator Goloso a atteint un chiffre d’affaires de 95 millions d’euros.

Le distributeur de produits surgelés britannique Iceland envisage d’éliminer les emballages plastiques pour tous ses produits MDD d’ici la fin de 2023.

Marks & Spencer vend ses 27 magasins de Hong Kong et de Macao.

Lidl a divulgué des plans visant à s’implanter dans le centre des villes en Grèce.

Au Royaume-uni, la gamme de produits de beauté d’Aldi a reçu une certification de traitement non cruel des animaux de la part d’une grande organisation de protection animalière.

Au Royaume-Uni, Costcutter a confirmé que sa gamme indépendante sera remplacée par des produits MDD de Co-op. Co-op va devenir cette année le fournisseur grossiste exclusif de Costcutter.

Au Portugal, Auchan envisage d’investir 90 millions d’euros au cours des deux prochaines années pour réaménager ses magasins et en acquérir de nouveaux.

Amazon a annoncé des projets de développement d’un centre de distribution dans la ville allemande de Mönchengladbach, près de la frontière néerlandaise et belge.

Selon un analyste financier, Biedronka devrait disposer d’environ 3 050 magasins en Pologne d’ici 2020, tandis que les ventes du groupe devraient dépasser les 56 milliards PLN.

Jeronimo Martins annonce que ses ventes ont progressé de 11,3 % pour atteindre les 16,3 milliards d’euros lors de son dernier exercice.

Spar France prévoit de passer de 860 à 1 000 magasins d’ici la fin 2019.

Au Royaume-Uni, Co-op va investir plus de 160 millions de livres sterling pour ouvrir de nouveaux magasins et en réaménager 150 autres.

En Norvège, Coop Norge envisage d’ajouter 100 magasins discount à son enseigne Extra cette année.

En Russie, Lenta affirme que son espace de vente a augmenté de 20 % l’année dernière.

Au Pays-Bas, Spar prévoit d’ouvrir 130 magasins Spar Express dans des stations-service.

Études de marché 
Les Allemands se convertissent aux achats en ligne

Le commerce électronique allemand a considérablement progressé l’année dernière. Le secteur de la distribution en ligne a progressé de 11 % et est estimé à 58 milliards d’euros fin 2017. Selon l’association de commerce électronique allemande Bevh, un euro sur huit dépensés dans la distribution en Allemagne l’est en ligne.

Les boutiques en ligne allemandes sont en bonne santé et ont enregistré des ventes cumulées de 28 milliards en 2017, soit une hausse de 4,4 % en glissement annuel. Les ventes cumulées des distributeurs multicanaux ont progressé de 21 % pour atteindre les 20 milliards d’euros si l’on prend en compte les ventes en ligne et par correspondance.

Les acheteurs situés hors des principales zones métropolitaines ont connu une croissance plus importante que les zones densément peuplées d’Allemagne. L’étude a permis de découvrir que 60 % des ventes en ligne en Allemagne proviennent de communautés composées de moins de 50 000 habitants et que la demande progresse fortement dans ces lieux.

Nouvelles PLMA 
L’ancien PDG de Sainsbury’s Justin King intervient au salon international de la PLMA

Les préparatifs sont en cours au salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur » 2018 de la PLMA, qui se tiendra les 29 et 30 mai à Amsterdam. Parmi les temps forts de l'événement de cette année, citons la présentation inaugurale du séminaire assurée par Justin King, qui a exercé en tant que PDG de Sainsbury’s pendant dix ans et a occupé des postes de dirigeant chez Marks & Spencer et ASDA.

Le salon de cette année sera le plus grand jamais organisé, ce qui reflète la croissance des marques de distributeur en Europe et ailleurs. Plus de 4 500 stands seront présents dans le Salon et il y aura 2 500 sociétés exposantes, en provenance de plus de 70 pays. L’espace total consacré à l’exposition au Centre RAI sera de 40 500 m², soit une hausse de 5 % par rapport à l’année dernière. Les sociétés exposantes comprennent plus de 60 pavillons nationaux et régionaux, avec de nouveaux pavillons provenant de Thaïlande, du Brésil, du Pérou, de Slovaquie et de Biélorussie.

La Table Ronde de Dublin, les 21 et 22 février, met l’accent sur l’avenir

Vous pouvez encore vous inscrire à l’édition 2018 de la Conférence Table ronde de la PLMA, qui se tiendra à Dublin, les 21 et 22 février prochains. L’événement de cette année est consacré aux défis et aux opportunités auxquels sont confrontés les fabricants et les distributeurs sur un marché dont la mutation n’a jamais été aussi rapide.

Les présentations animées par des experts du secteur auront lieu le jeudi 22 février. Le mercredi 21 février, David Berry, Country Manager chez Kantar Worldpanel, effectuera une présentation de la distribution et de la marque de distributeur en Irlande, qui sera suivie par une tournée dans les magasins des principaux distributeurs de Dublin.

Les participants à l’événement seront logés à l’hôtel Intercontinental Dublin. Pour vous inscrire ou recevoir plus d’informations sur la Table ronde, contactez l’International Council de la PLMA à conferences@plma.nl ou par téléphone au +31 20 575 3032.

Évènements 
21-22 février

Table Ronde
Dublin, Irlande

29-30 mai

Salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur »
Amsterdam, Pays-Bas