Judith Kolenburg fournit une analyse du marché du discount dans la grande distribution tandis que Hans Kraak examine ce que font les distributeurs pour augmenter la consommation de fibres. Regardez la vidéo ici.

 

 


Le succès d’un magasin ne s’appuie pas seulement sur ses prix et promotions. Grégoire Kaufman, ex-responsable MDD chez Carrefour, dévoile les traits des magasins « les plus attractifs ».
Regardez la vidéo ici.

 

 

PLMA e-Scanner – janvier 2023

janvier, 2023
Les robots pourraient réduire les coûts du « dernier kilomètre »

Le « dernier kilomètre » est si coûteux que les distributeurs essaient sans surprise diverses solutions pour leurs livraisons à domicile. Au Royaume-Uni, par exemple, Co-op envisage de déployer des robots de livraison utilisant les trottoirs pour livrer les commandes de leurs clients. Dirigées par GPS, ces machines permettent aux clients d’accéder à leurs achats avec un code unique envoyé sur leur smartphone. Selon le responsable e-commerce alimentaire de l’enseigne, « Co-op s’engage à explorer de nouvelles technologies et à trouver de nouvelles manières d’innover ».

En Allemagne, Rewe teste également un robot de trottoir dans la région d’Hambourg. Les clients passent leurs commandes dans l’application, puis les employés du magasin rangent les produits dans un robot-livreur contrôlé par une IA sophistiquée basée sur des capteurs, un radar, un système d’éclairage et une navigation intégrée qui lui permet d’arriver à destination dans un délai de deux heures. Les clients reçoivent ensuite un message avec un code dans l’application, qui leur permet d’ouvrir le robot. En Lituanie, le distributeur va encore plus loin en testant un fourgon de livraison autonome par le biais de sa filiale Iki. Cette petite voiture électrique autonome livre les produits sur le pas de la porte du client, puis l’informe dans l’application que la commande est prête à être récupérée. Le client n’a ensuite plus qu’à saisir le code pour accéder à sa commande.

En Belgique, le distributeur leader Colruyt teste un véhicule de livraison autonome. Après des semaines d’essais sur le parking de son centre de distribution, il circule d’ores et déjà sur la voie publique. Le véhicule est toutefois surveillé par un employé à distance, qui peut intervenir au besoin. Carrefour vient de lancer un pilote avec un robot de livraison dans un complexe commercial du pays.

Outre les coûts importants sur le dernier kilomètre, d’autres facteurs tels que les pénuries de main-d’œuvre, les salaires élevés et la disponibilité requise 24 h/24 poussent les distributeurs à chercher de nouvelles solutions. Il n’existe actuellement aucune législation encadrant la circulation de véhicules de livraison autonomes sur la voie publique, mais la Commission européenne travaille sur un cadre réglementaire. Pour le moment, divers permis nationaux et régionaux sont requis.

Aldi a des projets ambitieux en Pologne mais quitte le Danemark

Le discounter Aldi prévoit d’ouvrir jusqu’à 600 nouveaux magasins en Pologne au cours des cinq ans à venir. À long terme, d’ici 2032, l’enseigne souhaite exploiter des milliers de points de vente dans le pays. Elle dispose actuellement d’environ 240 magasins d’une superficie moyenne de 1 000 mètres carrés. Aldi est présent en Pologne depuis 2008.

Selon le directeur pays Wojciech Łubieński, cette expansion permettra à l’enseigne d’atteindre l’échelle requise et de devenir plus rentable. Cette croissance devrait être organique, mais Aldi laisse la porte ouverte à des reprises si l’opportunité devait se présenter.

Ce plan d’expansion impliquera par conséquent un développement logistique. L’enseigne a ouvert un deuxième entrepôt à l’automne dernier, et deux autres sont déjà prévus.

Aldi quitte le marché danois. 114 magasins ont été vendus au groupe norvégien Reitan Retail, qui exploite la chaîne discount Rema1000 au Danemark. Rema devient ainsi la plus grosse chaîne de magasins du pays. Aldi est le premier discounter à s’être implanté au Danemark, il y a 45 ans. C'est d’ailleurs cela qui aurait motivé Odd Reitan, propriétaire de la marque Reitan, à lancer sa propre enseigne.

Pour Aldi, ce retrait du Danemark s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de recentrage sur ses huit marchés européens les plus rentables et offrant le meilleur potentiel à long terme.

Pour un marché unique plus juste

EuroCommerce encourage l’Union européenne et ses pays membres à agir pour réduire la fragmentation du marché unique provoquée par les gros fabricants de biens de consommation. D’après l’association des distributeurs européens, les fabricants empêchent les distributeurs d’accéder aux meilleures offres du marché et augmentent artificiellement les prix appliqués aux consommateurs.

Ces restrictions, nommées contraintes territoriales d'approvisionnement, sont imposées par les marques lorsqu’elles traitent avec les distributeurs. Ces derniers sont contraints de s’approvisionner localement et ne peuvent pas traiter avec des prestataires d’autres pays membres en parallèle.

Selon l’association, ces restrictions ont comme objectif et comme effet de segmenter le marché et de maintenir des différences de prix significatives entre les différents pays. Elles empêchent les distributeurs d’acheter librement leurs produits dans les pays de leur choix. Les grandes marques interrompent ou restreignent aisément leurs fournitures aux distributeurs tentant de contourner ces contraintes territoriales d'approvisionnement

Cette pratique a pour conséquence d’augmenter les prix ou de limiter l’offre pour les consommateurs de certains pays. La Commission européenne estime que ces restrictions de marché coûtent au moins 14 milliards d’euros aux consommateurs européens. Les distributeurs cherchant à améliorer leur efficacité en centralisant leurs achats ou en s’adressant à d’autres pays font face à des restrictions, voire des interruptions complètes, de leur approvisionnement.

JD.com développe Ochama en Europe

Ochama, une marque du géant chinois de l’e-commerce JD.com, a abordé le marché européen il y a un an en ouvrant des magasins aux Pays-Bas. Depuis, l’enseigne a poursuivi son développement sur le continent, son site web et son application étant maintenant accessibles dans neuf pays. Le distributeur propose un mélange de produits alimentaires, électroniques, cosmétiques et de décoration intérieure, ainsi que des vêtements et des jouets.

Au début, les quatre magasins high-tech des Pays-Bas étaient robotisés et les clients venaient y récupérer leurs commandes passées en ligne. Trois de ces magasins sont désormais fermés et le directeur pays a quitté ses fonctions. Il semblerait que l’entreprise, qui est maintenant contrôlée directement depuis la Chine, ait changé d’approche en proposant des points de collecte tiers et un service de livraison à domicile.

L’enseigne collabore avec des magasins où les clients néerlandais, français, belges et allemands peuvent aller chercher leurs commandes. Les consommateurs peuvent aussi choisir des aliments frais et surgelés en plus de l’offre habituelle d’Ochama. En Espagne, en Italie, en République tchèque, en Hongrie et au Luxembourg, seule la livraison à domicile est disponible, sans produits frais et surgelés.

Dans les magasins 

Casino teste un nouveau concept hard discount sous la marque LP à Normanville, en France. Ce magasin de 650 mètres carrés ne contient aucune grande marque et propose une sélection restreinte de 2 000 références.

La chaîne de supermarchés Billa investit plus de 40 millions d’euros dans le développement de son réseau de magasins, ainsi qu’un nouvel entrepôt en Bulgarie. L’enseigne est déjà majoritaire en termes de points de vente dans le pays.

Albert Heijn a repris la chaîne de supermarchés néerlandaise méridionale Jan Linders. Cette opération porte sur plus de cinquante magasins et un centre de distribution. Jan Linders, une entreprise familiale, continuera d’opérer en tant qu’enseigne Albert Heijn franchisée. D’ici la fin de l’année, tous les magasins devraient être convertis au nouveau format.

Pan Panorama a retravaillé sa marque propre I Tesori. Les ingrédients, typiques de la gastronomie italienne et approvisionnés localement, ont tous été choisis avec soin.

Carrefour est le premier distributeur d’Espagne à lancer du brocomole sous sa marque El Mercado. Cette pâte à tartiner végétale, sans gluten, lactose ou sucrés ajoutés, contient 54 % de brocolis et 43 % d’avocat.

Rewe a ouvert son premier magasin entièrement automatisé dans le centre de Munich. Ce concept baptisé Pick&Go permet aux clients de choisir et de mettre en sac leurs produits sans passage en caisse.

Asda a lancé deux nouvelles gammes vegans, OMV et Plant Based by Asda. Ces gammes comprennent 112 produits, dont des repas sans viande gourmands et des substituts de viande sains et approuvés par des nutritionnistes.

Pingo Doce a lancé une nouvelle application, Meu Pingo Doce, qui permet à ses utilisateurs de rejoindre des clubs exclusifs, de bénéficier de réductions spéciales et de profiter d’une sélection d’avantages divers.

La chaîne de supermarchés en ligne Sezamo, qui fait partie du groupe Rohlik, s'est implantée en Roumanie. L’enseigne propose plus de 10 000 produits (y compris frais) fournis directement par des agriculteurs et artisans locaux, ainsi que des marques de supermarché populaires.

Covirán ajoute le label « sans lactose » de l’association espagnole des intolérants au lactose à 49 de ses produits MDD. Le distributeur souhaite ainsi aider les consommateurs concernés à identifier plus facilement les aliments adaptés à leur régime.

Sainsbury’s supprime les couvercles en plastique jetables de ses pots de dips sous marque propre. L’enseigne en a déjà fait de même sur ses crèmes, fromages et yaourts sous MDD.

Mercadona a renouvelé son assortiment de produits de soin pour bébé sous la marque Deliplus. La gamme comprend des lingettes, des couches avec indicateur d’humidité, des biberons, des pommades et des tétines. Tous les articles sont soumis à des contrôles de qualité stricts.

dm essaie des étiquettes électroniques dans deux de ses magasins. Dans le cadre de ce projet pilote, le distributeur inclut également les évaluations des produits par ses clients. L’étiquette, qui est mise à jour quotidiennement, affiche l’évaluation moyenne sous forme d’étoiles, avec le nombre total d’évaluations.

Spar a lancé cinq gammes de confiseries MDD dans ses magasins du Royaume-Uni. Elles contiennent des friandises vegans et végétariennes, aux saveurs encourageant les achats spontanés.

Études de marché 
Explosion des abonnements pour les produits alimentaires et de beauté

D’après une étude sur le secteur de la distribution réalisée par Deloitte et Zupoa, 20 % des clients mondiaux seront inscrits à un système d’abonnement d’ici 2025. Il s’agira essentiellement de programmes de fidélité et de recharge. Les catégories les plus concernées par les abonnements sont l’électronique (19 %), l’alimentaire (17 %) et les produits de beauté et cosmétiques (15 %).

Les consommateurs européens sont disposés à dépenser 80 euros par mois en produits électroniques, 78,30 euros en produits alimentaires et 55,70 euros en produits de beauté et cosmétiques. Les abonnés sont majoritairement représentés dans l’électronique (21 %), mais ce secteur devrait être rapidement égalé par l’alimentaire, dont la progression rapide lui fera gagner 14 points d’ici 2025.

Le distributeur en ligne Picnic constate une progression de ses MDD

D’après une étude du supermarché en ligne Picnic réalisée auprès d’un million de foyers, les clients commandent plus souvent sur le site de l’enseigne, pour des paniers plus importants. Les trois produits affichant la croissance la plus rapide sont issus de la catégorie « Cuisine du monde ». La marque propre Picnic affiche toujours une croissance « considérable ».

Selon l’enseigne, la mozzarella, les mini-pizzas turques et la sauce à l’ail sont les trois produits ayant connu la plus forte croissance en 2022. Toutefois, comme l’année dernière, cette étude nous apprend que les concombres, le lait demi-écrémé et les bananes sont les trois produits traditionnels les plus vendus. Une autre liste étonnante est celle des cinq produits les plus oubliés, c'est-à-dire ajoutés au panier après le règlement. Les produits concernés par ce phénomène sont le concombre, les courgettes, les poivrons rouges, les brocolis et les bananes.

La MDD lancée par Picnic en 2021 connaît une forte croissance, les produits les plus performants étant les baguettes et les pistolets, les pâtes à tartiner à la noisette et trois variétés de beurre de cacahuète.

Le vegan n’est plus une niche

Un Allemand sur cinq (20,5 %) est concerné par le mode de vie vegan et consomme des aliments vegans au moins occasionnellement. Ces données proviennent d’une enquête réalisée sur 5 000 adultes par Civey pour le compte de Kaufland. Les produits les plus demandés sont les substituts de lait et de viande, notamment les saucisses vegans. Outre le bien-être animal (63,5 %) et la sauvegarde du climat (54,2 %), la santé est l’une des principales raisons motivant l’alimentation vegan (31,3 %).

Et cette tendance devrait s’inscrire sur le long terme. Près d’une personne sur trois (27,7 %) suit un régime à base de plantes depuis plus de six ans. Les produits les plus importants pour les vegans sont les substituts d’aliments d’origine animale. Plus de la moitié des personnes vegans interrogées en consomment. 84,9 % des personnes sondées affirment en outre qu’il est devenu plus facile de consommer vegan.

Nouvelles PLMA 
Table Ronde de la PLMA, les 8 et 9 mars 2023 à Rotterdam

La Table ronde annuelle de la PLMA ouvre à nouveau ses portes les 8 et 9 mars 2023 à l'hôtel Hilton de Rotterdam, aux Pays-Bas. Les intervenants de Mintel, Tesco, EY Knowledge, Rohlik et bien d'autres partageront leurs idées inspirantes et stimulantes sur les sujets suivants :

  • La marque de distributeur se prépare pour l'avenir
  • Comment travailler avec les discounters internationaux européens
  • Étude de cas sur la vente au détail : MDD et vente au détail en ligne
  • Préparez votre entreprise pour le consommateur de demain
  • Le point de vue d'un détaillant : comment fournir de véritables emballages durables

Les deux jours offrent d'excellentes opportunités de contacts entre professionnels lors de déjeuners, d'un cocktail et d'une visite chez les principaux distributeurs de Rotterdam.

Pour plus d'informations sur le programme, veuillez cliquer ici.

Évènements 
1 février

PLMA's Online Lunch & Learn Speaker Series

8-9 mars

Table ronde de la PLMA
Rotterdam, Pays-Bas

23-24 mai

Le Salon International annuel « Le Monde de la Marque de Distributeur »
Amsterdam, Pays-Bas