Nouvelles de l'industrie

Judith Kolenburg vous emmène dans les coulisses du jury des prix internationaux « Salute to Excellence » 2021, qui comptaient environ 600 produits cette année.
Regardez la vidéo ici.

 

 

Quels sont les derniers développements de la MDD et FMCG en Europe ? Nielsen IQ analyse les pays et les catégories et donne des perspectives pour les années à venir.
Regardez la vidéo ici.

 

 

PLMA E-Scanner – septembre 2021

septembre, 2021
Nouveau classement des 50 premiers distributeurs européens

La société d’analyse Edge by Ascential a publié ses prévisions pour le classement annuel des distributeurs alimentaires européens de 2021. Trois chaînes allemandes arrivent en tête. En termes de chiffre d’affaires, Schwarz Group est en première position avec des recettes estimées à 144,57 milliards d’euros pour une croissance de 5,3 %. Plus des trois-quarts de ce chiffre d’affaires sont réalisés par sa filiale Lidl. En deuxième position loin derrière, Rewe devrait afficher une croissance de 4,5 % pour un chiffre d’affaires de 81,33 milliards d’euros cette année. Aldi décroche la troisième place avec un chiffre d’affaires projeté de 75,48 milliards d’euros pour 6,6 % de croissance. Au Royaume-Uni, le leader Tesco arrive en quatrième place et devrait boucler l’année avec des ventes de 73,54 milliards, ce qui représente une baisse de cinq pour cent. Le leader du marché allemand Edeka arrive ensuite avec 69,87 milliards d’euros de recettes.

Les quatre places suivantes reviennent aux distributeurs français Carrefour, E. Leclerc, Auchan et ITM (Intermarché). Puis vient le néerlandais Ahold Delhaize, dont le chiffre d’affaires devrait atteindre 35,5 milliards d’euros. Ce résultat représente une croissance de 8,3 %, la plus importante des dix premières entreprises du classement.

Dans les autres pays, le principal distributeur russe, X5 Retail Group, arrive 12e, la chaîne espagnole Mercadona 13e, le polonais Eurocash 15e, l’italien Conad 17e, le suisse Coop 18e, le portugais Jerónimo Martins 22e, le suédois ICA Group 23e, le finlandais Kesko 37e, le danois Salling Group 39e, le norvégien Reitan Group 40e et le belge Colruyt 44e. L’irlandais Musgrave décroche la 50e et dernière place.

Edeka annonce une nouvelle centrale d’achat

Edeka vient de créer une nouvelle centrale d’achat : Epic Partners. Ce partenariat, dont le siège est basé à Genève, comprend Picnic (partenaire du néerlandais Edeka), ICA, Magnit, Migros, Jerónimo Martins et sa filiale Biedronka. Cette nouvelle entité sera présidée par Gianluigi Ferrari, ancien PDG de l’alliance AgeCore.

L’organisation négociera les conditions commerciales générales avec les fabricants de différents pays. Avec un chiffre d’affaires global d’environ 140 milliards d’euros, Epic vise principalement sur les gros fabricants de marques internationaux. L’alliance ne traitera pas avec les fournisseurs PME ou les agriculteurs.

Pour Christian Verschueren, DG d’EuroCommerce, la principale organisation européenne pour la distribution et le commerce de gros basée à Bruxelles, cette nouvelle structure permettra aux distributeurs de maintenir des prix raisonnables pour leurs produits de consommation. Cette nouvelle alliance a suscité de nombreuses réactions chez les fabricants. Les discussions devraient commencer dans les semaines à venir.

Une initiative vise à introduire des distributeurs de recyclage dans les supermarchés

Une initiative citoyenne européenne milite pour la mise en place de distributeurs automatiques inversés dédiés aux bouteilles en plastique dans les supermarchés. Ces militants demandent à la Commission européenne d’introduire un programme de dépôt et de recyclage de bouteilles en plastique dans toute l’UE.

Baptisée #ReturnthePlastics, cette initiative souhaite endiguer l'impact négatif de la pollution plastique sur l’environnement, les animaux et les humains. S’il n’est pas recyclé ou récupéré, le plastique s’entasse dans des centres d’enfouissement ou des cours d’eau avant d’échouer dans l’océan.

La directive de l’UE sur le plastique jetable est entrée en vigueur le 3 juillet 2021. Ce texte, qui interdit aux États membres d’utiliser les 10 objets en plastique jetable les plus répandus (tels que les assiettes, les couverts et les pailles), n’inclut toutefois pas les bouteilles.

L’initiative propose l’introduction d’un versement de 0,15 € pour l’achat d’une bouteille en plastique, payable directement en caisse. Les consommateurs en seraient informés par un logo spécial #ReturnthePlastics apposé sur la bouteille en plastique PET. Une fois le code-barres de la bouteille scanné, ce versement de 0,15 € serait automatiquement ajouté au montant total, avec une mention explicative sur le ticket de caisse.

Certains pays de l’UE tels que la Norvège, la Suède, la Finlande, le Danemark et l’Allemagne utilisent déjà un système de consigne pour leurs bouteilles en plastique depuis des années. Le taux de récupération des bouteilles y est de 90 %. D’autres pays comptent mettre en œuvre des initiatives similaires dans les années à venir. À l’inverse, certains pays n’ont même pas encore ouvert le débat sur la possible introduction de ce système de consignes.

Pour que la Commission envisage de légiférer, au moins 1 million de citoyens de l’UE doivent apporter leur soutien à l’initiative dans un délai d’un an, avec un seuil minimal à atteindre dans sept États membres.

Lidl lance sa gamme « Avec amour local »

Le discounter Lidl lance sa propre marque de produits locaux en Serbie, baptisée « S ljubavlju, domaće » (« Avec amour, local »). Initialement composée d’environ 80 références, cette nouvelle gamme MDD comprend des produits traditionnels artisanaux d’origine locale tels que du lait frais, des yaourts natures et aux fruits, des cretons faits maison, un fond de tarte de Srem, du fromage Fruška Gora, ainsi que des framboises et de la viande séchée.

Le distributeur privilégie aussi l’approvisionnement local dans d’autre pays. En France, les produits d’origine locale comportent l’appellation « Origine France ». Selon l’enseigne, 72 % de la gamme provient de fournisseurs français. En Espagne, la proximité avec les producteurs locaux est mise en avant par des slogans tels que « Euskalduna da, ona da » (« C'est basque, c'est bon ») ou « És Balear, ES Bo » (« Origine Baléares, c'est bon »). En Suède, le groupe a mis en place un programme spécial visant à accélérer les partenariats avec les fournisseurs de petite taille. 280 articles sont actuellement certifiés avec le label Från Sverige (« Origine Suède »).

En travaillant avec des fournisseurs locaux, Lidl respecte ses engagements de durabilité en privilégiant les circuits courts. Cette approche permet aussi à l’enseigne d’entretenir de bonnes relations avec les clients et les fournisseurs des pays où elle est implantée. Lidl exploite 11 200 magasins dans 29 pays du monde entier.

Plus et Coop fusionnent et représentent 10 % de part de marché

Les chaînes de supermarchés Plus et Coop ont annoncé leur fusion. Cette nouvelle entité opèrera désormais sous la marque Plus. Avec cette consolidation, l’enseigne va générer un chiffre d’affaires de cinq milliards d’euros dans 550 magasins. Il s’agira de la troisième chaîne de supermarchés des Pays-Bas, derrière le leader Albert Heijn et Jumbo. Albert Heijn a une part de marché de 35 %, contre 21,5 % pour Jumbo et 10 % pour la nouvelle enseigne Plus.

Selon les experts, cette fusion est logique. En effet, il est aujourd’hui nécessaire pour les distributeurs d’investir massivement dans l’informatique, la robotisation et la technologie. Les structures modestes n’ont pas le budget requis pour cela et sont destinées à disparaître tôt ou tard. Avec cette fusion, Plus devrait économiser 50 millions d’euros par an. L’opération est soumise aux conditions habituelles, notamment l’autorisation des autorités de la concurrence, et devrait être effective début 2022.

Dans les magasins 

Le hard discounter russe Mere va ouvrir trois magasins dans l’est de la France en octobre, en commençant par la région Grand Est.

Iceland a lancé 250 nouvelles gammes, le « plus gros lancement de nouveaux produits surgelés » de son histoire, comprenant à la fois des produits de marque exclusifs et des produits sous marque propre.

Rossmann introduit le scan en libre service sur smartphone. Le drugstore accompagne ce service du slogan « Scan & Go - shop faster with the Rossmann app » (« Scan & Go : faites vos courses plus vite avec l’application Rossmann »).

Waitrose annonce son plus gros lancement de produits vegans et végétariens à ce jour. Le distributeur introduit deux gammes sous marque propre, Plantlife et GoVeggie, sous la bannière récemment lancée Holistic Living.

Plus affiche les Nutri-Scores de 3 000 produits MDD PLUS, en magasin avec l’étiquette électronique ainsi qu’en ligne.

Eroski supprime l’huile de palme de tous ses produits MDD. 308 articles fournis par 43 fabricants ont été reformulés au cours des quatre dernière années et sont désormais disponibles en magasin.

Żabka développe un nouveau concept mobile innovant, « Mobilna Zabka ». Ce format éphémère est déployé dans des salons, des concerts et des évènements sportifs et culturels.

Monoprix propose un système d’abonnement mensuel baptisé Monopflix. Les adhérents bénéficient d’une réduction de 10 % sur tous les produits alimentaires, de maintenance et d’hygiène.

Billa a créé une nouvelle étiquette, « Is' heimisch », pour promouvoir les produits locaux, régionaux et autrichiens. Cette étiquette sera aposée sur 25 000 produits fournis par 2 500 fournisseurs locaux dans les magasins Billa et Billa Plus.

Carrefour Polska a lancé 52 magasins de proximité cette année sous les formats Carrefour Express et Globi.

M&S prévoit de développer sa gamme d’aliments surgelés avec plus d’espace en magasin. Le distributeur souhaite collaborer avec de nouveaux fournisseurs pour répondre à la demande croissante en produits surgelés.

Penny teste la livraison à domicile d’aliments commandés en ligne. Il s’agit du premier discounter d’Allemagne à proposer la livraison de produits alimentaires, en collaboration avec le prestataire de livraison Bringoo.

En Italie, Lidl annonce l’élimination du plastique noir de ses emballages MDD d’ici fin 2021. De plus, l’enseigne s’est fixé l’objectif d’inclure 20 % de matières recyclées dans les emballages plastiques de ses produits MDD d’ici fin 2025.

Dès la semaine prochaine, Albert Heijn emballera sa viande hachée dans un sac plutôt que sur un plateau. Cette mesure réduira sa consommation de plastique de 500 000 kilos par an, pour une économie de 70 %.

Amazon ajoute des aliments MDD à son site internet britannique dans le but de progresser sur ce segment dans le pays.

Colruyt souhaite ouvrir entre 170 et 180 magasins en France en dix ans, ce qui doublerait le total de ses points de vente dans le pays. En prévision de cette croissance, l’enseigne a récemment ouvert un deuxième entrepôt, et un troisième est prévu pour 2023.

Carrefour va lancer des produits de ménage maison. Sous sa marque Essentiel, l’enseigne va proposer des produits tels que du bicarbonate de soude (sous forme de cristaux ou en poudre), du savon noir liquide et du savon de Marseille en flocons, et proposera des recettes pour fabriquer soi-même ses produits ménagers.

Coop Italia prévoit de retravailler entièrement ses gammes MDD en un an. L’enseigne voit sa gamme MDD comme l’un de ses points forts.

Études de marché 
Suède : les achats alimentaires en ligne ont le vent en poupe

Les achats alimentaires en ligne se sont développés durant la pandémie. Selon une nouvelle enquête publiée en Suède, près de sept clients en ligne sur dix de ce pays comptent continuer à acheter leurs aliments en ligne après la levée des restrictions. Plus d’un Suédois sur trois (39 pour cent) a fait ses courses alimentaires en ligne depuis le début de la pandémie d’après une étude menée par Demoskop pour le compte de Coop. La majorité (68 pour cent) des personnes ayant acheté en ligne durant la crise sanitaire pense conserver cette habitude après la levée des restrictions. Toutefois, un tiers (33 pour cent) des personnes interrogées déclare vouloir revenir à un mode de consommation plus classique une fois la crise terminée.

L’enquête révèle que les femmes (45 pour cent) sont plus nombreuses que les hommes (32 pour cent) a acheter leurs aliments en ligne durant la pandémie. Par contre, la proportion des gens comptant continuer à acheter leurs aliments en ligne est la même chez les deux sexes (69 pour cent chez les hommes et 68 pour cent chez les femmes). La tranche d’âge des 35-44 ans est la plus favorable à maintenir ce mode d’achat.

Les consommateurs du monde entier veulent moins de sucre

D’après une étude menée par Euromonitor, consommer moins de sucre est une priorité croissante pour les consommateurs, notamment pour perdre du poids. Plus de la moitié (53 %) des consommateurs interrogés ont indiqué « Manger moins de sucre » comme principal moyen de perdre du poids.

Pour l’année 2020, 58 % des personnes interrogées ont déclaré éviter le sucre en général, en indiquant qu’il était simplement « préférable de l’éviter ». 57 % ont répondu qu’ils « se sentaient en meilleure santé ».

La société indique qu’en réponse aux préoccupations sur le sucre, les fabricants vont multiplier les mentions « sans sucre ajouté », « sans sucre » et « faible teneur en sucre », pour rassurer les consommateurs et pour se différencier.

Nouvelles PLMA 
Salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur » de la PLMA, les 14 et 15 décembre à Amsterdam

Alors que le gouvernement néerlandais a annoncé un assouplissement des restrictions liées à la COVID-19 et que le premier salon international a déjà eu lieu au parc des expositions RAI, le salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur » de la PLMA reviendra donc à Amsterdam les 14 et 15 décembre.

« Ces nouvelles mesures ouvrent la voie pour des rencontres d'affaires au niveau international », a déclaré Peggy Davies, présidente de la PLMA. « J'ai hâte d'entendre le buzz des conversations en direct entre exposants et visiteurs. Nous avons tous manqué l'énergie et la dynamique que peut apporter un salon professionnel en personne.

« Les affaires reprennent » est le thème du « Monde de la Marque de Distributeur » de cette année. Le thème est exceptionnellement approprié, car le besoin de développer des contacts et de partager des idées n'a jamais été aussi grand. Plus de 1 700 fabricants de marques de distributeur de 65 pays se sont déjà inscrits en tant qu'exposants. La PLMA prévoit d'accueillir près de 2 000 exposants en décembre, dont 45 pavillons nationaux et régionaux de 30 pays.

Bien que de nombreuses restrictions aient été assouplies, la PLMA continue de se concentrer sur un salon professionnel sûr. Des allées extra-larges permettront aux acheteurs internationaux de parcourir le salon en toute sécurité et de manière pratique pour découvrir de nouveaux produits et rencontrer de nouveaux fournisseurs. Pour plus de détails sur le salon de cette année, y compris sur les mesures de santé et de sécurité, cliquez ici.

Programme de formation en ligne des cadres de la PLMA de 2021

Le programme de formation des cadres de la PLMA, présenté en association avec Nyenrode Business Universiteit, sera organisé en ligne les 26 et 27 octobre 2021. Ce programme sera consacré aux aspects opérationnels du secteur des MDD, et abordera les défis et les opportunités associés.

Les fabricants et les distributeurs assisteront à des conférences et des séances interactives portant sur divers sujets afin de développer leurs connaissances sur les marques de distributeur. Cette formation apporte les connaissances requises pour consolider une stratégie MDD, renforcer les relations entre fabricants et distributeurs, développer de nouveaux produits et mieux appréhender les tendances de consommation, de marketing et d’e-commerce.

Cliquez ici pour de plus amples informations.

Évènements 
26-27 octobre 2021

Programme de formation en ligne des cadres de la PLMA

14-15 décembre 2021

Salon international « Le Monde de la Marque de Distributeur » de la PLMA
Amsterdam